Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le velo au feminin

Le voyage itinérant en différé, quartier libre

Publié le par Annick

Samedi 6 juillet, pas de sortie vélo au programme.

A chacun de s'occuper à sa façon : bain bouillant, sauna, hammam, marche, Tour de France à la télé... Accueil du car ; chargement des vélos... 

Présentation du centre nature les "Quatre vents", domaine de la Fédération française de cyclotourisme  : 

Le centre vu depuis le chemin : l'accueil à droite  et les salles.Le centre vu depuis le chemin : l'accueil à droite  et les salles.

Le centre vu depuis le chemin : l'accueil à droite et les salles.

L'accueil ; le bâtiment neuf  ; le garage à vélos ; l'espace bien-être ; les chalets ; l'ancien bâtiment.
L'accueil ; le bâtiment neuf  ; le garage à vélos ; l'espace bien-être ; les chalets ; l'ancien bâtiment.L'accueil ; le bâtiment neuf  ; le garage à vélos ; l'espace bien-être ; les chalets ; l'ancien bâtiment.
L'accueil ; le bâtiment neuf  ; le garage à vélos ; l'espace bien-être ; les chalets ; l'ancien bâtiment.L'accueil ; le bâtiment neuf  ; le garage à vélos ; l'espace bien-être ; les chalets ; l'ancien bâtiment.
L'accueil ; le bâtiment neuf  ; le garage à vélos ; l'espace bien-être ; les chalets ; l'ancien bâtiment.L'accueil ; le bâtiment neuf  ; le garage à vélos ; l'espace bien-être ; les chalets ; l'ancien bâtiment.L'accueil ; le bâtiment neuf  ; le garage à vélos ; l'espace bien-être ; les chalets ; l'ancien bâtiment.

L'accueil ; le bâtiment neuf ; le garage à vélos ; l'espace bien-être ; les chalets ; l'ancien bâtiment.

Le spa de 4 à 5 places est un bain à remous à 35°. Il permet de se détendre et d'apaiser l'organisme.
A côté, le sauna finlandais, chaleur sèche avoisinant 80 à 90° pour un assouplissement des muscles. La séance permet aussi d'éliminer les toxines.
Le hammam, chaleur humide sous forme de vapeur parfumée aux essences d'eucalyptus. La température modérée de 50 à 60°, procure relaxation qui détend les muscles. 

Le spa.Le spa.Le spa.

Le spa.

Avant le déjeuner, les "Quatre vents" ont offert l'apéritif. 

"Cassis ou pêche", propose Christelle. Au fait, y'a pas de choix. Isabelle et Frédérique sont contentes... Et puis, tout le monde il est content aussi...
"Cassis ou pêche", propose Christelle. Au fait, y'a pas de choix. Isabelle et Frédérique sont contentes... Et puis, tout le monde il est content aussi..."Cassis ou pêche", propose Christelle. Au fait, y'a pas de choix. Isabelle et Frédérique sont contentes... Et puis, tout le monde il est content aussi...

"Cassis ou pêche", propose Christelle. Au fait, y'a pas de choix. Isabelle et Frédérique sont contentes... Et puis, tout le monde il est content aussi...

Un brevet aurait dû être déposé ! 

Présentation d'un nouveau vélo sans pédales, autant dire que c'est une draisienne. Présentation d'un nouveau vélo sans pédales, autant dire que c'est une draisienne.

Présentation d'un nouveau vélo sans pédales, autant dire que c'est une draisienne.

L'après-midi, une équipe est allée marcher. une autre a suivi le Tour de France... 

Le voyage itinérant en différé, quartier libre
Le voyage itinérant en différé, quartier libreLe voyage itinérant en différé, quartier libre

Puis le car est arrivé vers 16 heures. Il était attendu plus tard...

Il a plu ! Et puis il va pleuvoir plus tard...

La remorque ne va jamais passer là. Va falloir trouver une autre solution... Avec toutes ces têtes pensantes le problème va être vite résolu...

La remorque ne va jamais passer là. Va falloir trouver une autre solution... Avec toutes ces têtes pensantes le problème va être vite résolu...

La solution : reculer avec la remorque et rentrer par le côté en haut, toujours en marche arrière. 

La première manoeuvre n'est pas la bonne. Alors on recommence.
La première manoeuvre n'est pas la bonne. Alors on recommence.La première manoeuvre n'est pas la bonne. Alors on recommence.
La première manoeuvre n'est pas la bonne. Alors on recommence.La première manoeuvre n'est pas la bonne. Alors on recommence.

La première manoeuvre n'est pas la bonne. Alors on recommence.

Pendant ce temps, les courageuses marcheuses sont sous la flotte : elles ne vont pas se plaindre, vous savez tous qu'elles font du cyclotourisme sous n'importe qu'elle temps sans riposter. 
Le vélo, quelle belle leçon de vie ! 

Le voyage itinérant en différé, quartier libre
Le voyage itinérant en différé, quartier libreLe voyage itinérant en différé, quartier libreLe voyage itinérant en différé, quartier libre

Les vélos vont être chargés, la majorité dans la remorque et quelques-uns dans les camionnettes. 

Vélos bien protégés et bien rangés.
Vélos bien protégés et bien rangés. Vélos bien protégés et bien rangés.
Vélos bien protégés et bien rangés. Vélos bien protégés et bien rangés.

Vélos bien protégés et bien rangés.

La soirée fut consacrée aux récompenses et distinctions

  • Les accompagnateurs furent les premiers appelés. 
Remise d'un cadeau et une enveloppe aux accompagnateurs par Marie-France et Dominique. Remise d'un cadeau et une enveloppe aux accompagnateurs par Marie-France et Dominique.

Remise d'un cadeau et une enveloppe aux accompagnateurs par Marie-France et Dominique.

  • Ensuite, les organisatrices du voyage itinérant.

Il y a un énorme travail en amont : préparer les circuits ; chercher et réserver restaurants et hôtels ; dénicher les endroits des pauses ravito ; reconnaissance des parcours...

Et j'en oublie.

Marie-France, Christelle et Claire.Marie-France, Christelle et Claire.

Marie-France, Christelle et Claire.

Les nouvelles, celles qui ont découvert le voyage itinérant. Elles sont sept. 

Trois étaient déjà parties rejoindre Morphée.

Trois étaient déjà parties rejoindre Morphée.

Celles qui ont participé aux quatre voyages itinérants depuis 2012. Elles sont quatorze. 

Il en manque trois : Marina et Marie-Françoise rentrées chez elles et Marie-Christine partie ailleurs.

Il en manque trois : Marina et Marie-Françoise rentrées chez elles et Marie-Christine partie ailleurs.

  • Les plus jeunes, elles sont cinq.
  • Et Madeleine, la plus âgée, 76 ans.
Les plus jeunes ont quand même entre 50 et 60 ans.Les plus jeunes ont quand même entre 50 et 60 ans.

Les plus jeunes ont quand même entre 50 et 60 ans.

Nous avons eu une pensées pour nos équipières des années précédentes, disparues bien trop jeunes : 

  • Gilberte,
  • Martine,
  • Monique. 

Elles ont calculé la moyenne des participantes à ce VI 2024 : 67 ans.   

Un calcul niveau ENA et un élan de tendresse.Un calcul niveau ENA et un élan de tendresse.

Un calcul niveau ENA et un élan de tendresse.

Une fin de repas bien agréable avec notre musicien-chanteur et ses assistantes :

Yvonne, Antoine et Christine.

Yvonne, Antoine et Christine.

Et puis, il y eut l'après...dans le salon de thé...avec les couche tard...

Et hop, sur la chaise pour finir en beauté...
Et hop, sur la chaise pour finir en beauté...Et hop, sur la chaise pour finir en beauté...

Et hop, sur la chaise pour finir en beauté...

Ce voyage itinérant fut une réussite totale avec des filles de bonne humeur, bienveillantes, reconnaissantes...  

Chacune est unique mais elles sont toutes exemplaires. On les reprendra 😂.

Sans oublier les accompagnateurs qui furent au top.

A suivre... les photos inédites. Merci de patienter jusque mardi prochain. 

Publié dans Le VELO au FEMININ

Partager cet article

Le voyage itinérant en différé (6)

Publié le par Annick

Vendredi 5 juillet, ascension du Béal

Septième jour d'efforts pour une trentaine de femmes prêtes à escalader le col du Béal culminant à 1387 mètres dans les monts du Forez.  C'est un endroit qui se prête bien à la pratique de la randonnée, du cyclisme et du ski de fond. Le site dispose d'une auberge, d'un gîte et d'une boutique proposant des produits locaux. 

Ce midi, Marina s'en va, rentre chez elle pour être présente dimanche au baptême de son petit fils.  

Les groupes mélangés aux "Quatre vents", avant de partir vers le Béal.

Les groupes mélangés aux "Quatre vents", avant de partir vers le Béal.

Le groupe 4 étant pratiquement inexistant, ce vendredi il n'y aura que  trois équipes à se lancer vers le Béal. 

  • Le groupe 1 a récupéré Antoine,
  • Le groupe 2 a récupéré Jean-Gildas,
  • Le groupe 3, a  accepté Marie-France et Lydie de l'équipe 4. 
Trois groupes.
Trois groupes.Trois groupes.

Trois groupes.

Le sommet du Béal. 

Vue depuis le sommet ; le site.
Vue depuis le sommet ; le site.Vue depuis le sommet ; le site.

Vue depuis le sommet ; le site.

André a transporté les plateaux repas et il attend l'arrivée de tout le monde avant d'étaler sur une table les différents plats.

Le voyage itinérant en différé (6)

Madeleine, club de Mur-Guerlédan, a hésité hier avant de prendre la bonne décision. "Si je n'essaie pas, je vais regretter..." 
Autant essayer ! Elle a réussi à se hisser jusqu'au sommet malgré un braquet pas adapté. Honnête, elle a dit une fois au sommet : "je me suis arrêtée 4 fois dans la montée. J'ai marché un peu..."

Madeleine, heureuse.Madeleine, heureuse.

Madeleine, heureuse.

La photo de famille au sommet. 

Le voyage itinérant en différé (6)

Le pique-nique s'est déroulé comme les jours précédents : dans la bonne humeur et en plus,  le bonheur d'avoir  escaladé le Béal. 

Le voyage itinérant en différé (6)

Fred, cyclo de Saint-Etienne est arrivé au sommet au bon moment. Il a trouvé son repas.

Fred, entre Antoine et Jean-Gildas.

Fred, entre Antoine et Jean-Gildas.

Les femmes venues avec la navette des "Quatre vents", conduite par Annie, ont escaladé un bout de montagne avant de rentrer. 

Photos de Annie.Photos de Annie.

Photos de Annie.

Sur la route du retour, elles ont croisé le lac d'Aubusson-d'Auvergne...

Ce lac se situe à 410 mètres d'altitude, en moyenne. Il est principalement alimenté par le ruisseau du Couzon, affluent de la Dore. La base de loisirs fut mise en eau en 1990.

Cherchez le poisson et vous le trouverez... (Photos de Annie.)Cherchez le poisson et vous le trouverez... (Photos de Annie.)

Cherchez le poisson et vous le trouverez... (Photos de Annie.)

Le soir, aux "Quatre vents", le Codep 22 a offert l'apéritif à l'équipe du voyage itinérant, à la secrétaire présente à l'accueil et au cuisinier. 

Préparation de l'apéritif et dégustation.
Préparation de l'apéritif et dégustation. Préparation de l'apéritif et dégustation. Préparation de l'apéritif et dégustation.

Préparation de l'apéritif et dégustation.

Plus tard, pendant le repas, Yvonne et Antoine ont animé la soirée. 

Le voyage itinérant en différé (6)
Le voyage itinérant en différé (6)Le voyage itinérant en différé (6)

A suivre...

Publié dans Le VELO au FEMININ

Partager cet article

Le voyage itinérant en différé (5)

Publié le par Annick

Jeudi 4 juillet, Saint-Eloy-les-Mines - Aubusson d'Auvergne, 101 kilomètres

Chaque matin, la pression des pneus est contrôlée et parfois rectifiée. C'est le boulot d'Antoine de prendre la pompe ou s'atteler à un réglage quelconque. 

Devant l'hôtel "Le Saint-Joseph" à Saint-Eloy-les-Mines.
Devant l'hôtel "Le Saint-Joseph" à Saint-Eloy-les-Mines.Devant l'hôtel "Le Saint-Joseph" à Saint-Eloy-les-Mines.

Devant l'hôtel "Le Saint-Joseph" à Saint-Eloy-les-Mines.

Marie-Françoise a eu une mauvaise nouvelle et elle doit quitter le groupe, certainement à contre coeur. Elle a décidé de rejoindre Saint-Brieuc et son mari au plus vite et l'aider à supporter le décès d'un ami très proche. 

Marie-Françoise quitte son équipe et abandonne son rôle de capitaine qu'elle partageait avec Annie.Marie-Françoise quitte son équipe et abandonne son rôle de capitaine qu'elle partageait avec Annie.

Marie-Françoise quitte son équipe et abandonne son rôle de capitaine qu'elle partageait avec Annie.

Les gorges de la Sioule, une succession de méandres longés par une route pittoresque, ont été le tape à l'oeil de la matinée et un décor propice aux photos. 

Photos de : Monique, Christine, Claire et Christelle.
Photos de : Monique, Christine, Claire et Christelle.Photos de : Monique, Christine, Claire et Christelle.Photos de : Monique, Christine, Claire et Christelle.

Photos de : Monique, Christine, Claire et Christelle.

Pendant ce temps, André et Jean-Gildas poireautent, sans s'ennuyer, à Saint-Agoulin dans le Puy-de-Dôme, dominant la Limagne et la vallée de la Morge.

L'art et la manière d'attendre les clientes.L'art et la manière d'attendre les clientes.

L'art et la manière d'attendre les clientes.

L'arrivée de la première clientèle fait bouger les hommes qui se présentent derrière l'étal, se pliant aux demandes de l'une et de l'autre, si besoin. 

L'arrivée du groupe 1. Et mélange de vélos des différents groupes.
L'arrivée du groupe 1. Et mélange de vélos des différents groupes. L'arrivée du groupe 1. Et mélange de vélos des différents groupes.

L'arrivée du groupe 1. Et mélange de vélos des différents groupes.

Depuis le départ samedi 29 juin, les crevaisons sont rares. Elles se comptent sur les doigts d'une main. 

Quand la camionnette assistance arrive à Chaptuzat, la réparation est déjà en cours sous les doigts experts et puissants de Christelle qui n'a pas hésité a détacher la roue avant de Catherine et changer la chambre à air.

Réparation éclair au coeur de Chaptuzat, localité de 500 âmes.

Réparation éclair au coeur de Chaptuzat, localité de 500 âmes.

Le déjeuner est prévu à Maringues... Un appel d'André prévient le retard : "nous ne serons pas à Maringues avant 16 heures..."

En attendant l'arrivée de la camionnette avec les plateaux repas.En attendant l'arrivée de la camionnette avec les plateaux repas.

En attendant l'arrivée de la camionnette avec les plateaux repas.

Attendre ou continuer sans manger ? 

Les capitaines de route se réunissent. La décision n'est pas simple à prendre...Les capitaines de route se réunissent. La décision n'est pas simple à prendre...

Les capitaines de route se réunissent. La décision n'est pas simple à prendre...

Les filles décident de continuer, une quinzaine de kilomètres jusque Port-Astier. Avant leur arrivée, un autre appel prévient la voiture assistance : "nous sommes à 30 kilomètres de Maringues..."

Une décision est prise : la camionnette avec les plateaux repas va se diriger vers les "quatre vents". Il reste depuis hier midi,  du jambon, du fromage, des gâteaux de riz au frais dans la camionnette assistance. Antoine part chercher des baguettes à Thiers et Annick attend à Port-Astier l'arrivée des filles. 
Elles acceptent la déconvenue avec fair-play. Aucune remarque ne fusera. Des filles exemplaires. 

Repas rapide à Port-Astier.
Repas rapide à Port-Astier.Repas rapide à Port-Astier.

Repas rapide à Port-Astier.

A quelques coups de pédale des "Quatre vents", Antoine et Annick vont attendre, attendre un bon moment... les passages des groupes...

Groupes 2 ; 1 ;  4 enfin uni pour terminer en beauté.
Groupes 2 ; 1 ;  4 enfin uni pour terminer en beauté.Groupes 2 ; 1 ;  4 enfin uni pour terminer en beauté.

Groupes 2 ; 1 ; 4 enfin uni pour terminer en beauté.

L'attente est encore  longue avant la venue du groupe 3.  En contrepartie le paysage  est beau.

Tout au fond, une succession de collines boisées ; à gauche, le château de Vollore, propriété privée avec piscine et chambres d'hôtes ; et Vollore-Ville en plein coeur du parc naturel régional du Livradois-Forez. 

Aubusson-d'Auvergne est plus à droite.

Un rayon de soleil est venu éclairer les toits et les façades.
Un rayon de soleil est venu éclairer les toits et les façades.Un rayon de soleil est venu éclairer les toits et les façades.

Un rayon de soleil est venu éclairer les toits et les façades.

Le dernier groupe arrive échelonné. 

Le groupe 3.
Le groupe 3.Le groupe 3.

Le groupe 3.

Ce groupe saura se rassembler pour la photo devant le panneau des "Quatre vents". 

"Un centre de vacances exceptionnel, niché dans un écrin de verdure, au calme, avec des installations dignes d'un haut de gamme", dira plus tard, Jean-Gildas. 

Groupe 3.

Groupe 3.

A suivre...

Publié dans Le VELO au FEMININ

Partager cet article

Le voyage itinérant en différé (4)

Publié le par Annick

Mercredi 3 juillet, La Châtre - Saint-Eloy-les-Mines, 101 kilomètres

6 heures, il pleut.
7 heures, il pleut et il est l'heure de passer à table...

Le petit déjeuner à l'hôtel "Le lion d'argent" à La Châtre.Le petit déjeuner à l'hôtel "Le lion d'argent" à La Châtre.

Le petit déjeuner à l'hôtel "Le lion d'argent" à La Châtre.

8 heures, il pleut... Nous retardons les départs et consultons la météo. Il y a au-dessus de La Châtre quelques morceaux de ciel bleu entre les nuages grisâtres. C'est bon signe...

Dans le hall de l'hôtel.Dans le hall de l'hôtel.

Dans le hall de l'hôtel.

La pluie cesse et vers 8 heures 30, les groupes se préparent et se forment.

Béatrice prend soin de ses cheveux et tous les groupes devant l'hôtel "Le Lion d'argent".
Béatrice prend soin de ses cheveux et tous les groupes devant l'hôtel "Le Lion d'argent".Béatrice prend soin de ses cheveux et tous les groupes devant l'hôtel "Le Lion d'argent".
Béatrice prend soin de ses cheveux et tous les groupes devant l'hôtel "Le Lion d'argent".Béatrice prend soin de ses cheveux et tous les groupes devant l'hôtel "Le Lion d'argent".

Béatrice prend soin de ses cheveux et tous les groupes devant l'hôtel "Le Lion d'argent".

La pluie n'est plus qu'un mauvais souvenir... Une pause, selon la volonté des groupes, a lieu à Sainte-Sévère-sur-Indre au kilomètre 15. Le groupe 2 a rencontré François, le facteur de "Jour de fête".

"Jour de fête", est un film burlesque de Jacques Tati, tourné à Sainte-Sévère et sorti en 1949.

Sur la place près des halles où a lieu le marché. Le groupe 2 entoure la statue de François le facteur de "Jour de fête".(Photos de Frédérique.)Sur la place près des halles où a lieu le marché. Le groupe 2 entoure la statue de François le facteur de "Jour de fête".(Photos de Frédérique.)

Sur la place près des halles où a lieu le marché. Le groupe 2 entoure la statue de François le facteur de "Jour de fête".(Photos de Frédérique.)

Un peu plus loin, dans la longue montée après Sainte-Sévère.

Groupe 2, 1 et 3 ; le village Sainte-Sévère.
Groupe 2, 1 et 3 ; le village Sainte-Sévère.Groupe 2, 1 et 3 ; le village Sainte-Sévère.
Groupe 2, 1 et 3 ; le village Sainte-Sévère.

Groupe 2, 1 et 3 ; le village Sainte-Sévère.

Plus loin, le groupe 4 est retrouvé et regroupé.  N'étant pas très homogène, cette équipe solidaire sait se rassembler quand il faut avant de reprendre le parcours. 

Le voyage itinérant en différé (4)

"Qui veut des Michoko ?" Evelyne distribue à qui tend le bras. Le groupe s'est arrêté près de la camionnette et a confié les vêtements en trop. 

Les emballages n'ont pas été jetés dans la nature. Ils ont trouvé refuge dans la chasuble de la photographe. 

Le groupe 3.Le groupe 3.

Le groupe 3.

Kilomètre 35, c'est la pause à Boussac dans la Creuse,  près de l'hôtel de ville, dans un endroit spacieux et couvert.  

Endroit bien agréable avec lavabo.

Endroit bien agréable avec lavabo.

Plus bas, le château de Boussac domine la vallée de la Petite-Creuse, sur notre droite. Il est vraiment imposant. Il se visite pendant la saison touristique.
Il fut le refuge de George Sand. 

Ce château date des 12ème, 13ème et du début du 14ème siècle.

Ce château date des 12ème, 13ème et du début du 14ème siècle.

Kilomètre 63, pause déjeuner à Chambon-sur-Voueize dans la Creuse. 

Le pont roman qui enjambe la Voueize est en granit. Il est classé monument historique depuis 1958.

Le voyage itinérant en différé (4)Le voyage itinérant en différé (4)
Le voyage itinérant en différé (4)Le voyage itinérant en différé (4)Le voyage itinérant en différé (4)
Un joli parc au bord de la rivière Voueize. Un joli parc au bord de la rivière Voueize. Un joli parc au bord de la rivière Voueize.
Un joli parc au bord de la rivière Voueize. Un joli parc au bord de la rivière Voueize. Un joli parc au bord de la rivière Voueize.

Un joli parc au bord de la rivière Voueize.

Quelques kilomètres plus loin, se présente Evaux-les-Bains, l'unique station thermale du Limousin,  qui attend le départ du Tour de France le 10 juillet prochain. 

Le groupe 3 à Evaux-les-Bains et l'église Saint-Pierre-Saint-Paul. Le groupe 3 à Evaux-les-Bains et l'église Saint-Pierre-Saint-Paul.

Le groupe 3 à Evaux-les-Bains et l'église Saint-Pierre-Saint-Paul.

Plus loin encore, les groupes réclament de l'eau en attendant les équipières retardées à cause de la bosse. Il fait chaud. 

Le voyage itinérant en différé (4)
Le voyage itinérant en différé (4)Le voyage itinérant en différé (4)

En route vers Saint-Eloy-les-Mines, dans le Puy-de-Dôme.

Le groupe 3.

Le groupe 3.

Après la douche et avant le dîner, moment de vraie détente devant une bière ou autres boissons qui apaisent.

A l'hôtel "Le saint-Joseph" à Saint-Eloy-les-Mines.A l'hôtel "Le saint-Joseph" à Saint-Eloy-les-Mines.

A l'hôtel "Le saint-Joseph" à Saint-Eloy-les-Mines.

"Jour de fête" et son histoire à Sainte-Sévère-sur-Indre : 

A suivre...

Publié dans Le VELO au FEMININ

Partager cet article

Le voyage itinérant en différé (3)

Publié le par Annick

Mardi 2 juillet, Châtellerault - La Châtre, 139 kilomètres

La journée s'annonce belle. Cette étape sera la plus longue.

Près de l'hôtel Ibis, les groupes se préparent et obéissent avec le sourire aux ordres de la photographe. Les filles sont toujours de bonne humeur, signe qu'elles sont heureuses, transmettant leur joie de vivre aux quatre accompagnateurs à leur service et bien dans leur rôle.

Le groupe 4 est sans doute parti plus tôt que prévu, mais nous allons le retrouver sur la route...  

Groupe 3 ; groupe 2 ; groupe 1.
Groupe 3 ; groupe 2 ; groupe 1.  Groupe 3 ; groupe 2 ; groupe 1.

Groupe 3 ; groupe 2 ; groupe 1.

Et voici le groupe 4, à nouveau légèrement désuni, entre Pleumartin et Vicq-sur-Gartempe. 

Devant, Annie et Lydie.

Devant, Annie et Lydie.

Le groupe 3 est facile à repérer grâce au vélo couché de Christelle. 

Vous avez dû le remarquer, Christelle sait tout faire : douée en mécanique, douée en informatique...
Douée en cuisine ? On ne sait pas. Personne ne lui a demandé de cuire des pâtes... 

Christelle s'intéresse aussi au patrimoine de notre pays,  le côté culturel très enrichissant.   

On voudrait pourtant bien lui trouver quelques défauts, sans doute bien cachés et mineurs.  

A quelques kilomètres du ravitaillement à Lurais.

A quelques kilomètres du ravitaillement à Lurais.

La pause ravito est assurée à Lurais, au bord de la Creuse, l'affluent de la Vienne. 

La Creuse à Lurais.

La Creuse à Lurais.

Avant de repartir... 
Goûter aux plaisirs d'autrefois renvoie vers l'époque de l'enfance. Le temps de l'insouciance où tout était rose...

Retomber en enfance...près de la Creuse. (Photos de Solange et Louisette.)Retomber en enfance...près de la Creuse. (Photos de Solange et Louisette.)

Retomber en enfance...près de la Creuse. (Photos de Solange et Louisette.)

Les groupes roulent vers la pause déjeuner à Nuret-le-Ferron...

Vers Nuret-le-Ferron
Vers Nuret-le-FerronVers Nuret-le-Ferron
Vers Nuret-le-FerronVers Nuret-le-Ferron

Vers Nuret-le-Ferron

La localité Nuret-le-Ferron est située au kilomètre 85. 

Nuret-le-Ferron, 300 habitants, a son école, sa mairie... des services, entre autres,  utiles à la population. 

Les plateaux-repas étaient copieux.Les plateaux-repas étaient copieux.

Les plateaux-repas étaient copieux.

Qui étaient les capitaines de route ? Voyons de plus près chaque équipe : 

  • Equipe 1, capitaines, Marylène et Catherine : 
Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)

Les équipières : 

Le voyage itinérant en différé (3)
Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)
Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)
  • Groupe 2, capitaines, Claire et Marina.
Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)

Les équipières : 

Le voyage itinérant en différé (3)
Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)
Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)
Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)

Groupe 3, capitaines, Christelle et Marie-France.

Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)

Les équipières : 

Le voyage itinérant en différé (3)
Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)
Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)

Groupe 4, capitaines, Annie et Marie-Françoise.

Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)

Les équipières : 

Le voyage itinérant en différé (3)
Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)
Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)
Le voyage itinérant en différé (3)Le voyage itinérant en différé (3)

La moins jeune et la plus jeune dans la bosse avant Sarzay. 

On dirait que  Madeleine tracte Christelle vraiment collée à la roue qui la précède. 

Madeleine a 76 ans et Christelle la cinquantaine...

Madeleine a 76 ans et Christelle la cinquantaine...

Le château fort de Sarzay est surligné en bleu sur la feuille de route, ce qui veut dire qu'il mérite d'être observé de l'extérieur quelques minutes. 
La forteresse fut bâtie vers le milieu du 14ème siècle.

Devant le château fort de Sarzay.

Devant le château fort de Sarzay.

La Châtre, notre point de chute est proche. 

La petite cité de La Châtre abrite le musée George Sand, romancière du 19ème siècle qui défendit l'émancipation de la femme. 
"La Mare au diable" est l'un de ses romans le plus connu que notre génération a étudié à l'école. 

Le voyage itinérant en différé (3)

Si vous souhaitez plus  d'infos sur la forteresse de Sarzay : 

A suivre...

Publié dans Le VELO au FEMININ

Partager cet article

Le voyage itinérant en différé (1)

Publié le par Annick

Le voyage itinérant Saint-Brieuc - Aubusson-d'Auvergne était programmé entre le samedi 29 juin et le jeudi 5 juillet 2024. Donc six étapes de 120 kilomètres en moyenne, suivies de deux journées aux  "quatre vents", en Auvergne. 
Elles étaient 36 costarmoricaines réparties en quatre groupes selon les niveaux. 
Ce voyage a été organisé par le Codep 22, bien rôdé puisqu'il en est à son quatrième voyage itinérant. 
Une constatation regrettable : au fil des années, l'effectif diminue à cause des clubs vieillissants.

Quatre accompagnateurs, trois hommes et une femme,  ont fait de leur mieux pour rendre ce voyage plus sécurisant. 

Samedi 29 juin, Saint-Brieuc - Crevin, 123 kilomètres.

Il n'était pas loin de 8 heures quand les groupes se sont élancés sur le parcours soigneusement préparé en amont. 

Mais avant, toutes réunies devant la Maison des sports, elles ont été reçues, encouragées et félicitées par Madame Orain, première adjointe de Ploufragan. 

Devant la Maison des sports.

Devant la Maison des sports.

Les quatre groupes sont partis séparément. Chacun d'entre eux guidé par deux capitaines, équipées  d'une feuille de route et GPS.

  • Le groupe considéré plus rapide comptait 9 éléments, groupe 1,
  • Le groupe un peu moins rapide, 10, groupe 2,
  • L'autre,  un peu plus lent, 8, groupe 3,
  • Et l'équipe qualifiée vraiment moins rapide, 9, groupe 4.

Elles étaient toutes vêtues d'une veste fluo, distribuée par l'organisation. La sécurité est la priorité du Codep 22.

Devant la Maison des sports, vers 8 heures.Devant la Maison des sports, vers 8 heures.
Devant la Maison des sports, vers 8 heures.Devant la Maison des sports, vers 8 heures.

Devant la Maison des sports, vers 8 heures.

Le ravitaillement de la matinée s'est tenu à Saint-Vran, kilomètre 43.

A Saint-Vran. A Saint-Vran.

A Saint-Vran.

La pause déjeuner avec plateaux repas était prévue à Paimpont, près de l'abbaye, site remarquable en bordure de la forêt de Brocéliande aux mille légendes. 

A Paimpont.

A Paimpont.

Et maintenant, elles roulent vers Crevin, terminant sous la pluie à partir de Guichen.

Le groupe le plus lent avançait bien et arrivait dans les temps...

Le groupe le plus lent avançait bien et arrivait dans les temps...

Elles ont un vélo à assistance électrique : 

Les premiers vélos à assistance électrique (VAE) ont été commercialisés en France en 1995. Depuis, le marché ne cesse de croître.
Le VAE se coupe automatiquement dès qu'il atteint la vitesse de 25 km/h.
Il permet de faire de longues distances sans se fatiguer tout en contribuant au maintien d'une activité physique. 
L'autonomie de la batterie est un critère important à prendre en compte. 
La bicyclette classique avance à la seule force des muscles ; le VAE sollicite les mêmes muscles. 

Marie-France, club de Plouisy.

Marie-France, club de Plouisy.

Marie-France et Yvonne, club de Plémet.Marie-France et Yvonne, club de Plémet.

Marie-France et Yvonne, club de Plémet.

Marie-Françoise, club de Saint-Brieuc.

Marie-Françoise, club de Saint-Brieuc.

Solange, club de Langast.

Solange, club de Langast.

A suivre...

Alain Barbedienne, président du Codep 22, a travaillé à distance sur le blog suivant les infos (insuffisantes)  qu'il recevait. Pas simple aussi de s'y retrouver parmi les nombreuses photos envoyées sur WhatsApp, outil très pratique et à la mode. 

Les blogs seraient-ils dépassés ? 

Publié dans Le VELO au FEMININ

Partager cet article

Evran - Le Mont-Saint-Michel

Publié le par Annick

Le groupe devant le Mont-Saint-Michel, entre Bretagne et Normandie. .

Le groupe devant le Mont-Saint-Michel, entre Bretagne et Normandie. .

Evran - Le Mont-Saint-Michel est la dernière randonnée organisée avant le grand départ vers Aubusson-d'Auvergne le 29 juin prochain. 

A l'origine de cette journée du 1er juin 2024, Chrystelle Perrès avait préparé deux circuits. Un de 118 kilomètres et l'autre de 136 kilomètres. 
Deux groupes ont été constitués. Ils se sont retrouvés à Dol-de-Bretagne. Une occasion pour certains (il y avait des conjoints) de gravir le Mont Dol, le rocher granitique haut de 65 mètres avec vue sur la baie. 

Le petit café a été accordé à Cherrueix avant d'emprunter l'euro vélo jusqu'au Mont-Saint-Michel classé avec sa baie au patrimoine mondial de l'UNESCO. 

Après le déjeuner près du Mont, retour par Pontorson, théâtre d'une seconde pause café. 
Le petit noir doit faire des miracles parce que il est souvent au programme. 

Les deux groupes se sont reformés pour finir les parcours à Evran, le fief de Chrystelle.

Quelques photos

Evran - Le Mont-Saint-Michel
Evran - Le Mont-Saint-MichelEvran - Le Mont-Saint-Michel
Evran - Le Mont-Saint-MichelEvran - Le Mont-Saint-MichelEvran - Le Mont-Saint-Michel

Le résumé et les photos sont de Chrystelle Perrès. 

Publié dans Le VELO au FEMININ

Partager cet article

Aubusson-d'Auvergne dans les esprits

Publié le par Annick

La Commission des féminines, et les quatre accompagnateurs qui encadreront les participantes au voyage itinérant "Saint-Brieuc - Aubusson-d'Auvergne" dans le Puy-de-Dôme, se sont réunis ce vendredi 19 avril 2024. 
Une belle occasion de fêter le centenaire de la Fédération française de cyclotourisme en recueillant des cachets sur les carnets de route spécifiques  et obtenir des homologations. 

A la Maison des sports à Ploufragan, en présence d'Alain Barbedienne, président du Codep 22..A la Maison des sports à Ploufragan, en présence d'Alain Barbedienne, président du Codep 22..

A la Maison des sports à Ploufragan, en présence d'Alain Barbedienne, président du Codep 22..

38 femmes sont inscrites, dont six nouvelles qui vont découvrir l'ambiance de cette randonnée en six étapes. Les VAE sont acceptés, il y en aura quatre. 

Quatre groupes seront constitués aux allures adaptées. 

Le départ est fixé le samedi 29 juin, l'arrivée est programmée le  jeudi 4 juillet aux "Quatre vents", le centre nature de la FFCT à Aubusson-d'Auvergne. L'équipe y restera deux journées et rentrera le dimanche 7 juillet.
Un car est prévu pour le retour.
L'aller, 715 kilomètres à vélo,  ça suffira ! 😂

Publié dans Le VELO au FEMININ

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>